Bivouac Merzouga > Rissani > Tamegroute > Zagora jour 4

Jour 4 : 01/09/2013

Il est 6h30, l’heure de se lever pour aller voir le lever du soleil. Maxou a bien dormi, par contre Gridou n’a pas fermé l’oeil de la nuit car elle a écouté le vent et a eut un peu la trouille des scarabées. Mais ce fut une soirée magique.

 

Lever de soleil

On monte sur une dune et on contemple un magnifique lever de soleil! C’est juste magique!

du sable...

du sable…

 

Retour à l’hôtel

Une fois le soleil levé, on repart en direction de l’hôtel.

1h30 à dos de dromadaire, c’est chouette mais on ne vous explique même pas comment on a mal au postérieur. On souffre mais on tient le coup.

On admire une dernière fois le paysage, magnifique!

 

A l’arrivée, le chamelier, Mustafa, nous sort des bijoux et on lui prend une croix du sud et un collier d’hématite et de jade, à confirmer.

Une fois à l’hôtel, on se prend une bonne douche! Que ça fait du bien!20130901-img_0011

Puis on nous invite à prendre le petit déjeuner. Il y a du pain avec de la confiture de figues, qui d’ailleurs est excellente, et du thé à la menthe bien sûr.

 

Direction Zagora

On reprend la route en direction de Zagora. On s’arrête voir le mausolée Ali Cherif dans la ville de Rissani, qui est l’ancienne capitale du Maroc (origine du roi).

Puis on a visité la kasbah des biguines (pas sûr du nom/orthographe).

 

Pause repas

On reprend la route est on s’éclate en chantant Reggae Rai avec Issam et Mubarak.

 

On arrive dans un restaurant berbère juste avant la vallée du Drâa.
Le cadre est exceptionnel et on a mangé un très bon tajine.
Gridou a maté le serveur berbère, qui avait des yeux maquillés avec du Khôl.

 

La vallée du Drâa

On reprend la route vers Zagora et on arrive dans la vallée du Draa. Des palmeraies à perte de vue!

Ils cultivent des dates, figues et raisins, le tout pour la population locale.

On passe à Zagora et on continue vers Tamegroute pour un arrêt à la bibliothèque coranique et ses 4000 livres. Un ancien nous explique les origines de ces livres et de cette bibliothèque.

Ce sont des livres datant de 1000 à 1600 après J-C. Ici se trouve le Coran mais aussi des dictionnaires, des livres sur la médecine, la géographie, des cartes, des plans d’Alexandrie, des livres sur les signes astrologiques…

Ce fut très enrichissant.

20130901-img_0019

 

Tamegroute: kasbah, poterie et bijoux

On visite ensuite une kasbah de Tamegroute abritant 600 personnes, puis une fabrique de poterie.
Ils récupèrent une pierre qu’ils cassent en grains, ils mélangent ça à de l’eau. Une fois fait, il font sécher une nuit pour faire une pâte.
Ils la travaillent sur un disque de potier pour donner la forme souhaitée.
On fait ensuite sécher 1 jour à l’abri, puis 6 jours au soleil, pour ne pas fissurer la poterie.
Il existe 2 types de colorations: minérale et végétale.

Minérale, 2 couleurs, vert et jaune.
Exemple pour le vert: silice, manganèse et oxyde de fer.

Végétale, toutes les couleurs sont possibles, la cuisson est en fonction du végétal et doit être très précise.
Exemple: le vert est à base de menthe, le rouge de rose des sables et de henné…

Nous repartons avec un plat rouge et noir, et deux mini tajines bougeoirs.
C’est une coopérative rassemblant 80% des familles de Tamegroute.

Au retour, on s’arrête à la fabrique de bijoux.
On se retrouve dans des petites rues, on rentre par une porte en bois faisant penser à une grange.
On entre et on aperçoit un petit atelier avec un brûleur à charbon pour fondre le métal dans des moules pour faire des bijoux.


On nous emmène ensuite dans la caverne d’Ali Baba.
C’est une sorte de grange-riad. Il y a de tout, mais vraiment de tout!
Tapis, portes en bois, tables, bijoux, couteaux, théières, équipements pour dromadaires etc….

On négocie 2 bagues à moitié prix. Toc ou argent.. le mystère reste entier.
On nous certifie argent, mais le poids laisse à penser le contraire.

 

Retour à Zagora

Nous allons à l’hôtel de Zagora. Au programme: piscine, douche et repas.

Le repas est un couscous et des oranges saupoudrées de cannelle en dessert.

Après avoir trempé les pied dans la piscine un moment, nous nous mettons dans le salon extérieur, seuls, pour écrire ce texte sous une lumière tamisée.

 

Il est l’heure de se coucher.

Comments

comments

Posted by:

Maxou et Gridou

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked (required):

Back to Top